Bonne Année 2021!

Lorsque j’étais enfant, j’étais très superstitieux concernant le Nouvel-An. Le 31 décembre, je clôturais des choses commencées pendant l’année, afin de ne pas les étaler sur deux années. Je croyais aussi que le 1er janvier donnerait l’image de ce que l’année nouvelle tout entière serait. Je ne fais que dalle le 1er janvier? Je serai paresseux toute la nouvelle année.

Or certains Alpins fêtent toujours le 1er mars, Nouvel-An d’antan. (Voir la chalende de mars sur YouTube.) Les Hébreux fêtaient également de début de la nouvelle année le printemps. C’est logique. Le printemps comme début de l’année.

Ohne dich en français.

Ce matin, je me suis réveillé en train de traduire poétiquement la chanson Ohne dich de Rammstein. Voilà ce que ça a donné:

Je cherche après toi dans les bois,
Où tu étais la dernière fois,
Et le soir s’abat sur le pays;
Sur le sentier derrière, c’est la nuit,
Et le bois est vide et noir sans toi.
Malheur à moi!
Les oiseaux ne chantent-ils pas!

Sans toi, je n’existe pas,
Seul sans toi;
Je suis seul, même avec toi,
Seul sans toi;
Longues heures tant je compte,
Seul sans toi;
Quand s’arrêtent les secondes,
T’es pas là.

Sur les branches chues par terre
Tout est sans vie, dans la misère.
J’ai du mal à respirer si bas.
Malheur à moi!
Les oiseaux ne chantent-ils pas!

Sans toi, je n’existe pas…

J’ai du mal à respirer si bas.
Malheur à moi!
Les oiseaux ne chantent-ils pas!

Sans toi, je n’existe pas…

Nicolas 36 ans.

Nicolas_jbMon Nicolas fête ses 36 ans. Félicitations, mon amour!

Musique byzantine symphonique.

Je me rappelle l’apparition du métal symphonique, genre musical qui est né grâce à des métalleux qui, loin de ce contenter de l’amateurisme, avaient suivi des études de musique.

D’autre part, le chant liturgique byzantin est réputé de se chanter toujours a cappella. Or je viens de tomber sur un truc assez inouï: dans cette vidéo, on voit une chorale byzantine, Tronos, chanter le psaume 140 (141) des vêpres, accompagnée de l’Orchestre métropolitain de Bucarest. Quoiqu’il s’agît d’un concert, cela devrait avoir sa place dans les églises.

Bien sûr, je me rappelle les vêpres à la cathédrale Saint-Paul de Londres, qui ressemblaient plus à un concert qu’à un office, où l’on avait quasi peur de chanter avec la chorale. Peut-être qu’on arriverait à trouver le juste milieux, où les vêpres dominicales pourraient attirer plus de monde, grâce à la beauté.

«La beauté sauvera le monde.» (Dostoïevski)

Nicolas_&_GeorgesAujourd’hui, mon Nicolas et moi fêtons 8 ans de mariage.

Mon Nicolas, je t’aime comme au premier jour, et encore davantage!

Oer yw’r gŵr sy’n methu caru / Deck the Hall.

Grâce aux media, tout le monde connaît, même dans le monde francophone, l’air un noël avec «La la la.» On en trouve même une blague dans Le Cœur a ses raisons. À partir d’une traduction littérale du texte gallois (l’original ici), et en atténuant les idées matérialistes, je me suis proposé d’en faire une traduction poétique vers le français, avec une certaine adaptation toponymique. La mélodie peut être écoutée ici.

Il est froid, qui a en haine – Fla la la la la, la la la la
La montagne et notre plaine, (*)
Mais qui aime la rivière
A des fêtes de lumière. (**)

Froides sont les longues lettres
Qu’on reçoit, sans rien omettre;
Chauffe-toi lisant un livre;
Garde bien ton équilibre.

Tout est froid et sous la neige,
S’il n’y a rien qui protège;
La chaleur humaine en tête,
Bonne année, joyeuses fêtes!

______
(*) Changer, selon le cas: La forêt de notre Ardenne, Le pays de la Famenne / de l’eau de Haine / de Calestienne / de la Lorraine / Les polders de notre plaine etc.
(**) Alternativement: Mais qui aime notre Meuse | A les fêtes chaleureuses.

Joyeux anniversaire, mon amour!

Cyprien – je suis roumain.

Cyprien Iov, le cyberhumoriste: « Je suis roumain« . À regarder absolument.

Reno erat Rudolphus.

Je suis sûr que vous connaissez tous le chant gnangnan de Noël américain Rudolf the red-nosed reindeer. Vous l’avez entendu ne fut-ce que dans les supermarchés, avant les fêtes.

Eh bien, certains musiciens d’église scandinaves se sont amusés à le traduire en latin, en composant une mélodie de chant grégorien, tout en y ajoutant un «Alléluia» à la fin.

Pour écouter ce que ça donne, cliquez ici.

Détails ici.

Dernier jour d’été 2014.

Si nous n’avons pas pris de vacances cette année, j’ai quand même réussi à convaincre mon Nicolas d’aller ensemble à la mer. Comme d’habitude, pour lui, c’est une véritable pénitence, que de l’emmener sur la plage.