See whose glory (Christ whose glory fills the skies)

Il y a quelques semaines, j’ai traduit-adapté en français ce chant. En voici le résultat:

Christ, ta gloire emplit les cieux,
Christ, lumière unique, vraie,
Soleil de justice, ô Dieu,
Lève-toi et viens plus près,
Dissipe en nos cœurs la nuit,
Astre du matin, reluis !

Le matin n’a pas de joie
Si tu n’y es pas présent ;
Fade est la journée sans toi.
Fais miséricorde aux gens.
Nos cœurs seront éclairés
Par ta lumière incréée.

Christ, d’en haut visite-nous,
Chasse fautes et douleurs,
Et par ta clarté dénoue
L’incroyance et les erreurs ;
Fais-toi voir et imiter
Jusques dans l’éternité.

Rock of ages

Voici ma traduction-adaptation du chant Rock of ages:

Vieux Rocher, fendu pour nous,
Cache-nous et nous absous!
Que ton sang et l’eau sortis
De ton flanc nous purifient
Du péché, des buts ratés,
De la culpabilité.

Nos efforts ne sauraient pas
Te payer notre rachat,
Ni nos larmes de regret,
Ni les œuvres qu’on ferait;
Seulement ta grâce sait
Nous sauver de nos méfaits.

Les mains vides, à ta croix
Nous nous accrochons, Christ-Roi;
Sales, assoiffés et nus,
Lave-nous en continu;
Blancs habits faits-nous porter:
Robes d’immortalité.

Quand nous fermerons les yeux
Devant toi, Christ notre Dieu,
Ici-bas nous endormant
Pour aller au jugement,
Vieux Rocher, fendu pour nous,
Cache-nous et nous absous!

All things bright and beautiful

Voici ma traduction-adaptation en français du chant All things bright and beautiful:

Refrain:
Tout ce qu’au monde est joli,
Très sage et merveilleux,
Lumineux, grand ou petit,
Fut fait par toi, ô Dieu.

1. Tu fis des fleurs très belles,
Couvertes de couleurs,
Les passereaux aux ailes
Dorées comme des fleurs.

2. Tu fis des gens de lettres
Et des agriculteurs,
De bons laïcs, des prêtres,
Chacun à la hauteur.

3. Tu fis monts et rivières,
Le crépuscule au soir;
L’aurore de lumière,
Tôt, pour nous émouvoir.

4. Tu fis l’hiver de glace,
Le chaud soleil d’été,
Les vents qui se déplacent,
Les fruits à récolter.

5. Tu fis les rocs de marbre,
Les joncs dans l’eau des prés,
Les bois pleins de verts arbres,
La brousse des contrés.

6. Tu fis nos yeux, nos langues,
Pour voir que tu as fait
Tout bien, et qu’on harangue
Ton beau travail parfait.

Crown him with many crowns.

J’ai fait une traduction-adaptation du chant anglais Crown him with many crowns:

Roi, tu es couronné
Sur le trône, ô agneau!
Des cieux les chants ont résonné,
En bruit de grosses eaux.
Christ, tu es mort pour nous,
Tu es ressuscité;
Fais que nos âmes, Dieu, te louent
Pour toute éternité!

Dieu, tu es couronné,
Seigneur du renouveau;
Pour nous, tu t’étais rançonné,
Triomphant du tombeau.
Tu en as ressurgi,
Ayant foulé la mort.
Gloire à toi! L’éternelle vie
Nous est donnée d’abord.

Christ, tu es couronné!
Tes mains et ton côté,
Tu nous les montres poinçonnés,
Glorifiés en beauté!
Les anges dans les cieux
S’en trouvent excédés;
Ils penchent vers le bas leurs yeux,
Afin d’y regarder.

Fort, tu es couronné,
Dieu de l’espace-temps
Et Créateur qui, incarné,
As terrassé Satan.
Réjouis-toi, Rédempteur,
Qui nous as assainis!
Louange à toi dans les hauteurs,
Jusques à l’infini!

Înaŭântea aestorŭ curţĭ.

J’ai traduit un autre chant de Noël transylvanien. Vous pouvez écouter la mélodie ici.

Devant cette cour de marbre,
Il y a trois files d’arbres.
Refrain: Grand Noël, quel réveillon!

Et devant ces arbres blancs,
Notre-Dame est sur un banc,
Le troupeau d’ouailles paissant.

Soupirant, elle a en main
Et trinque un verre de vin.

Sur l’anse, c’est un rayon
De soleil que nous voyons.

Elle tient de sa main fière
Le rayon et sa lumière.

Une étoile est à l’endroit
Du verre d’où elle boit.

Elle trinque, et les brebis
Rentrent à la bergerie.

Elle les compte sans bruit,
Et les parque pour la nuit.

Qu’à Noël ceux qui chantèrent
Soient droits comme la lumière,

Comme la lumière en cire
Dans un verre qui se mire.

La Vierge-Marie-Bergère est un thème récurrent. Plusieurs versions essaient d’occulter l’image que donne ce chant: la Vierge Marie qui trinque avec du vin, et remplacent le verre de vin par un « verre béni. » Or je suis tout à fait fasciné par la façon dont le christianisme a pénétré chez les Roumains. Le thème du Bon Pasteur ne devait pas être très parlant pour les chrétiens urbains, mais il a été capital pour un peuple de bergers. Du coup, les personnages bibliques sont imaginés dans ce contexte, loin de l’image de noblesse que se faisaient les chrétiens urbains.

Chant marial.

Au sixième mois, vient l’ange Gabriel,
Jusqu’à Nazareth, en descendant du ciel.
R.: Ave, ave, ave Maria! (bis)

Il va vers la vierge du nom de Marie,
Fiancée à Joseph, et ainsi il lui dit:

« Ô pleine de grâce, Dieu est avec toi! »
Devant cette scène, Marie est sans voix.

Mais l’ange lui dit: « Ô Marie, n’aie pas peur!
Tu as trouvé grâce devant le Seigneur.

Tu vas être enceinte, tu enfanteras
Jésus, ton fils que tu tiendras dans tes bras.

Jésus sera grand et sera Fils de Dieu,
Siégeant sur le trône des rois, ses aïeux.

David et Jacob, ses pères de très loin,
Suivra, et son règne n’aura point de fin. »

Marie dit à l’ange: « Je ne comprends pas;
Je suis une vierge; comment, donc, cela?

– Écoute, le Saint-Esprit viendra sur toi,
La force de son ombre te couvrira.

– Je suis la servante de Dieu, me voici!
Et que sa parole soit vite accomplie! »

It Is Well with My Soul / Haste the Day.

Vous savez peut-être que je suis fan du groupe Haste the Day. Ils tirent leur nom d’un chant, It Is Well with My Soul, que j’ai traduit ce matin. Voici ma traduction:

Quand, comme un torrent, ta paix nous arrosait,
Et quand les problèmes frappaient,
Malgré notre sort, tu nous fis proclamer,
Ça va bien, notre cœur est en paix.

Ref.: Notre cœur est en paix,
Ça va bien, notre cœur est en paix.

Épreuves et Satan, s’ils nous ébranlaient,
En toi, Christ, l’espoir est puissant;
Tu as eu pitié de nos peines et plaies:
Pour nous, tu as versé ton saint sang.

Puisque nos péchés sont cloués sur ta croix,
Tous nos buts ratés, chacun d’eux,
Glorieux souvenir: c’est toi qui les expias;
Que notre âme te loue, notre Dieu!

Pour nous, désormais, Christ Dieu, en nous tu vis,
Et si le Jourdain nous noyait,
Nous n’aurions pas peur; dans la mort ou la vie,
Notre âme est, sans arrêt, dans ta paix.

Le but, c’est le ciel, et non pas le tombeau;
Christ, nous attendons ton retour;
Fais l’ange sonner la trompette, ô Très-Haut,
Nos cœurs seront en paix en ce jour.

Seigneur, hâte le jour où la foi sera
Devant l’évidence, et les nues
Seront enroulées, et tu apparaîtras!
L’âme en paix, on attend ta venue.

When I survey the wondrous cross.

Voici une traduction-adaptation en français du chant When I survey the wondrous cross (cliquer pour écouter):

Lorsque l’on voit la sainte croix,
Où, Roi de gloire, tu mourus,
Richesse et gloire d’ici-bas
Ne sont que des déchets, Jésus.

Nous ne voulons nous glorifier
Que dans ta croix, Christ, notre Dieu;
Nul vain trésor ne peut payer
Le prix de ton sang très précieux.

Sur tes mains, pieds, visage nu,
L’amour se mêle à la douleur;
Sur la couronne, qui a vu
Épines en guise de fleurs?

Le monde entier, si nous l’avions,
Ne suffirait, pour te l’offrir;
Merci, Christ, pour la rédemption;
Nos vies sont là pour te servir.

O One with God the Father.

En ce dernier jour après l’Épiphanie, voici ma traduction-adaptation du chant O One with God the Father, de Walsham How, évêque de Wakefield:

Ô Christ, égal au Père
En gloire et majesté,
Lumière de lumière,
Rayon de sa clarté:
Sur nos demeures sombres
Brille en ce jour, Jésus;
Devant toi fuient les ombres:
Lumière au monde es-tu.

Or notre vue est faible;
Lumière, lève-toi;
Dissipe les ténèbres,
Afin que l’on te voie.
Nous suivrions tes traces,
Sur ton chemin glorieux:
La route est efficace,
Et mène à toi, ô Dieu.

Que brille ici ta grâce,
Sur nous, Jésus, partout;
Resplendissant ta face,
Christ, tourne-toi vers nous.
Nul n’a besoin d’étoile
Pour nous guider vers toi;
Soleil, tu te dévoiles,
Illuminant nos pas. Amen.

Love Divine All Loves Excelling.

En avril 2015, j’ai traduit le chant anglais Love Divine All Loves Excelling, mais je me rends compte que j’ai oublié de le mettre en ligne. À la base, je voulais juste corriger la traduction de Violette Pasquier, mais pour finir, il en est sorti une traduction nouvelle. La voici:

Ô amour qui tout dépasses,
Joie du ciel, chez nous descends.
Fais briller sur nous ta face,
Purifie-nous par ton sang.
Toi, Jésus, amour immense,
Affermis nos cœurs tremblants.
Fais-nous sentir ta puissance,
Prends pitié de tes enfants.

Souffle ton Esprit, le gage
Et les arrhes, par la foi,
De notre saint héritage,
De notre repos en toi.
Au péché tu nous arraches ;
– Tu es l’Alpha, l’Oméga –
Et tu nous rends purs, sans tache,
Nous sauvant dès ici bas.

Viens, Seigneur, et nous délivre,
Fais de nous tes temples saints.
De ta vie nous pourrons vivre
Sans fin, selon ton dessein.
Et, avec les chœurs des anges,
Nous te servirons toujours,
Te chanterons des louanges,
À l’autel de ton amour.

Et ta création nouvelle,
– Terre neuve et nouveaux cieux –
Sera restaurée, plus belle,
Transformée devant nos yeux.
Avançant de gloire en gloire,
Couronnés, transfigurés,
Nous jouirons de ta victoire,
Pour toute l’éternité.