Bénédiction des aliments de Pâque

Voici quelques nouvelles prières, pour bénir à la Pâque des aliments qui n’existaient pas naguère.

Bénédiction des œufs en chocolat

Domine Iesu Christe, qui de monumento existi sine alicuius adiutorio, sicut et pullus de ovo suo sine auxilio exit : benedic creaturas istas ovorum ciocolatuleorum, quas in honorem resurrectionis tuæ accipiemus, et da nobis ut, qui Pascham tuam colimus : triumpho tuo participes mereamus fieri in sæcula sæculorum. Amen.

Seigneur Jésus Christ, qui es sorti du tombeau sans l’aide de personne, à l’image du poussin qui sort sans aide de son œuf : bénis ces créatures d’œufs en chocolat, que nous allons prendre en honneur de ta résurrection, et donne-nous, qui fêtons ta Pâque, de mériter de prendre part à ton triomphe dans les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction des tomates et fraises ou autres fruits

Clementiam tuam rogamus, Pater sancte, ut benedicas hæc rubea tomatula (seu fraga vel alia poma) quæ tua fecit dextera ; et, per vulnera Filii tui resurgentis, sanitatem tribue nobis edentibus corporis et mentis, ad maiorem gloriam tuam, qui vivis et regnas per omnia sæcula sæculorum. Amen.

Père saint, nous implorons ta majesté : bénis ces rouges tomates (ou fraises voire tels fruits), qui ont été créées par ta droite, et, par les plaies de ton Fils ressuscité, accorde-nous, qui en mangerons, la santé du corps et de l’intelligence, pour ta plus grande gloire, qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction du tofou ou du témpé

Deus, qui nobis omnem herbam dedisti adferentem semen, quique multiplicasti semen nostrum, et semen administrasti seminantibus : benedic hoc brucium soiaticum, qui dauphus (vel tempe) vocatur, quodque ex soiæ lactibus coaglatis (vel soiæ semine aut lupini grano) versum est in formatico. Fac, quæsumus, ut tui famuli famulæque et famula, qui ex hac creatura dauphui (vel tempetis) gustabunt, lætantur de resurrectione tua, qui vivis et regnas cum Deo Patre in unitate Spiritus Sancti : Deus, per omnia sæcula sæculorum. Amen.

Dieu, qui nous as donné toute plante herbacée, portant semences, toi qui as multiplié ce que nous avons semé, et qui donnes la semence à celui qui sème : bénis ce fromage de soja, ce tofou (ou témpé), de layt de soja caillé (ou fait à partir des graines de soja ou de lupin). Fais, nous t’en prions, que tes serviteurs et tes servantes, qui goûteront de cette créature de tofou (ou témpé), se réjouissent de ta résurrection, qui vis et règnes avec le Père, dans l’unité de l’Esprit-Saint : Dieu, dans tous les siècles des siècles. Amen.

 

 

Caca de chiens

Chère Madame l’Échevine Charlotte Deborsu,

Je vous écris la présente lettre, vu que vous êtes en charge de la propreté publique, des déchets, et de l’assainissement des sites. Je mets également en copie Monsieur Luc Gennart, qui est en charge des trottoirs, et Madame Charlotte Mouget, qui s’occupe des espaces verts, des sentiers vicinaux et de leur entretien végétal, et en général de l’environnement.

Pour une réutilisation plus facile des codes QR, je mets une copie de ce courriel sur mon blogue aussi.

Depuis plusieurs années, nous avons dans la commune le problème des excréments de chiens sur la voie publique.
La solution la moins chère consiste peut-être dans la chose suivante. Les chiens, comme les chats, sont tout à fait capables de faire leurs besoins dans un WC ordinaire, moyennant un entraînement relativement simple à la maison. Il y a plusieurs exemples et tutoriels en ligne :

https://www.youtube.com/watch?v=cf70AKdSBAo

QR1

https://www.youtube.com/watch?v=dIF6Rfk6aiE

QR2

https://www.youtube.com/watch?v=HGzRNcgqnxc

QR3

https://www.youtube.com/watch?v=5csUfKtyJjo

QR4

Je vous prie de mettre sur pied une campagne de sensibilisation : vidéos sur les écrans de la maison communale ; publicité gratuite sur les chaînes publiques RTBF ; affiches dans la commune. Le tout avec les codes QR, afin que les propriétaires de chiens puissent accéder à ces tutoriels le plus facilement possible.

Un chien qui fait régulièrement ses besoins dans le WC familial n’aura pas envie de déféquer sur les trottoirs.

D’avance merci !

Jour de Dieu, jour du Seigneur.

Dans II Pierre 3:12, il y a l’expression « le jour de Dieu », faisant référence à la parousie. Or l’expression typique pour cela est « jour du Seigneur [Jésus] » (I Corinthiens 5:5, II Corinthiens 1:14, I Thessaloniciens 5:2, II Thessaloniciens 2:2, II Pierre 3:10). En d’autres termes, en mettant une synonymie entre ces deux expressions, saint Pierre affirme indirectement la divinité du Christ.

Chant Épiphanie.

En lieu et place du chant crypto-arien Christ when for us you were baptized, j’ai versifié en français le tropaire byzantin de l’Épiphanie, ainsi:

Christ-Dieu, quand tu fus baptisé
Par Jean dans le Jourdain,
Pour nous fut extériorisée
La Trinité soudain.

La voix du Père est descendue
Du ciel pour témoigner
En ta faveur, Seigneur Jésus,
Et Fils te désigner.

Et l’Esprit-Saint, comme un colomb,
A témoigné aussi
Des dires de ton Père au long:
Tu es le oint Messie.

Christ-Dieu, qui t’es manifesté,
Tu as illuminé
Le monde! Gloire et majesté
Pour l’ère interminée!

NB: Pour le masculin de colombe on trouve « coulon », qui est mal orthographié. Si le masculin de longue est long, et non **lon, alors forcément le masculin de colombe est colomb.

Clarum decus ieiunii.

Voici ma traduction-adaptation de l’hymne de carême Clarum decus ieiunii:

Fais voir au monde un jeûne beau:
C’est ton carême, ô Christ-Agneau,
Car en jeûnant, ô Créateur,
Tu l’as institué, Seigneur.

Moïse a vu, ayant jeûné,
Tes face et Loi par toi donnée;
Élie, jeûnant, monta aux cieux
Dans l’air jusqu’à son char de feu.

Par l’abstinence Daniël
Vainquit les lions, et vit le ciel.
Et Jean-Baptiste ainsi devint
Aux noces saintes ton parrain.

Dieu, donne-nous donc d’imiter
Leurs beaux exemples de piété;
Renforce notre jugement;
Réjouis nos âmes constamment.

Accorde-le-nous, Père élu,
Par l’Esprit-Saint et par Jésus:
L’unique Dieu en Trinité,
Régnant pour tout éternité.

See whose glory (Christ whose glory fills the skies)

Il y a quelques semaines, j’ai traduit-adapté en français ce chant. En voici le résultat:

Christ, ta gloire emplit les cieux,
Christ, lumière unique, vraie,
Soleil de justice, ô Dieu,
Lève-toi et viens plus près,
Dissipe en nos cœurs la nuit,
Astre du matin, reluis !

Le matin n’a pas de joie
Si tu n’y es pas présent ;
Fade est la journée sans toi.
Fais miséricorde aux gens.
Nos cœurs seront éclairés
Par ta lumière incréée.

Christ, d’en haut visite-nous,
Chasse fautes et douleurs,
Et par ta clarté dénoue
L’incroyance et les erreurs ;
Fais-toi voir et imiter
Jusques dans l’éternité.

Rock of ages

Voici ma traduction-adaptation du chant Rock of ages:

Vieux Rocher, fendu pour nous,
Cache-nous et nous absous!
Que ton sang et l’eau sortis
De ton flanc nous purifient
Du péché, des buts ratés,
De la culpabilité.

Nos efforts ne sauraient pas
Te payer notre rachat,
Ni nos larmes de regret,
Ni les œuvres qu’on ferait;
Seulement ta grâce sait
Nous sauver de nos méfaits.

Les mains vides, à ta croix
Nous nous accrochons, Christ-Roi;
Sales, assoiffés et nus,
Lave-nous en continu;
Blancs habits faits-nous porter:
Robes d’immortalité.

Quand nous fermerons les yeux
Devant toi, Christ notre Dieu,
Ici-bas nous endormant
Pour aller au jugement,
Vieux Rocher, fendu pour nous,
Cache-nous et nous absous!

All things bright and beautiful

Voici ma traduction-adaptation en français du chant All things bright and beautiful:

Refrain:
Tout ce qu’au monde est joli,
Très sage et merveilleux,
Lumineux, grand ou petit,
Fut fait par toi, ô Dieu.

1. Tu fis des fleurs très belles,
Couvertes de couleurs,
Les passereaux aux ailes
Dorées comme des fleurs.

2. Tu fis des gens de lettres
Et des agriculteurs,
De bons laïcs, des prêtres,
Chacun à la hauteur.

3. Tu fis monts et rivières,
Le crépuscule au soir;
L’aurore de lumière,
Tôt, pour nous émouvoir.

4. Tu fis l’hiver de glace,
Le chaud soleil d’été,
Les vents qui se déplacent,
Les fruits à récolter.

5. Tu fis les rocs de marbre,
Les joncs dans l’eau des prés,
Les bois pleins de verts arbres,
La brousse des contrés.

6. Tu fis nos yeux, nos langues,
Pour voir que tu as fait
Tout bien, et qu’on harangue
Ton beau travail parfait.

Crown him with many crowns.

J’ai fait une traduction-adaptation du chant anglais Crown him with many crowns:

Roi, tu es couronné
Sur le trône, ô agneau!
Des cieux les chants ont résonné,
En bruit de grosses eaux.
Christ, tu es mort pour nous,
Tu es ressuscité;
Fais que nos âmes, Dieu, te louent
Pour toute éternité!

Dieu, tu es couronné,
Seigneur du renouveau;
Pour nous, tu t’étais rançonné,
Triomphant du tombeau.
Tu en as ressurgi,
Ayant foulé la mort.
Gloire à toi! L’éternelle vie
Nous est donnée d’abord.

Christ, tu es couronné!
Tes mains et ton côté,
Tu nous les montres poinçonnés,
Glorifiés en beauté!
Les anges dans les cieux
S’en trouvent excédés;
Ils penchent vers le bas leurs yeux,
Afin d’y regarder.

Fort, tu es couronné,
Dieu de l’espace-temps
Et Créateur qui, incarné,
As terrassé Satan.
Réjouis-toi, Rédempteur,
Qui nous as assainis!
Louange à toi dans les hauteurs,
Jusques à l’infini!

Tyrannie et harcèlement dans les Églises.

Je lis un témoignage intéressant récent d’un prêtre qui, avec sa femme et leurs trois enfants dont un autiste, ont été tyrannisés par un autre prêtre. Je constate que les bourreaux réduisent au silence leur victime; la réduction au silence et l’un des armes les plus puissants des tyrans.

Dans un article d’il y a cinq ans, intitulé « 10 indices que votre église vous tyrannise », l’auteure énumère:
1. On vous dit que tout est de votre faute.
2. On vous cache des choses.
3. On critique vos points faibles.
4. On vous menace.
5. On vous humilie et l’on vous culpabilise.
6. On dresse les gens les uns contre les autres.
7. On ne vous valorise pas, et l’on dédaigne vos idées.
8. On vous exclue.
9. On vous manipule.
10. On vous intimide.

Dans un article plus ancien encore, un autre auteur identifie neuf traits des tyrans dans les églises.

Un autre auteur dit cinq vérités sur les tyrans d’église:
1. Lorsque les tyrans reçoivent du pouvoir dans l’église, c’est que l’église est déjà malade.
2. Les tyrans laissent des victimes et des blessures derrière eux.
3. Les tyrans chassent empêchent la présence d’un clergé bon.
4. À cause des tyrans, le bon clergé travaille dans la peur.
5. Les saintes écritures nous parlent du « fruit de l’Esprit », à savoir: l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi; les tyrans produisent juste l’opposé: les rivalités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions etc.

Stephen Parson dit que les personnes saines s’aiment elles-même assez, et ont obtenu la gratification nécessaire de leur entourage, tandis que le tyran a un problème d’égo, et cherche à tyranniser les autres pour obtenir des épisodes de pouvoir, et comme ce pouvoir est insatiable, il recommencera avec d’autres personnes.

Trois articles de Sam Riveira ont retenu mon attention:
I. Je déteste les tyrans dans l’Église;
II. 13 raisons pour lesquelles j’ai renoncé à l’église institutionnelle;
III. 14 raisons pour lesquelles je ne suis jamais retourné à l’église institutionnelle.
Même si je ne suis pas entièrement d’accord avec les conclusions de Sam Riveira (car l’Église est l’Eucharistie), je trouve qu’il n’a pas tort dans son argumentation.