Voici une traduction-adaptation de l’hymne de la Transylvanie Siebenbürgen Land des Segens, mieux connu comme Siebenbürgen süsse Heimat (mélodie ici), traduction que je viens de faire en français. Non, les Transylvaniens ne parlent pas français dans la vie de tous les jours. Cependant, comme la Roumanie fait partie de la francophonie, je me suis dit qu’une version en langue française serait utile.

Terre forte, riche et sainte,
Ô notre Transylvanie;
Des sillons verts du es peinte;
Les Carpates, ton enceinte,
Sont pleins d’or et vin béni.

Terre, fond de mer ancienne,
Ô notre Transylvanie;
Ce jour tu es mer de graines;
Les bois sont tes rives pleines;
Près du sein du ciel tu vis.

Terre et ruines qui s’entassent,
Ô notre Transylvanie,
Vois, tes millénaires traces
Gisent en beaucoup de places,
Soit visibles, soit enfouies.

Terre et vert berceau, tu donnes,
Ô notre Transylvanie,
Des climats selon les zones,
Des ethnies variées, couronnes
Sur l’autel de la patrie.

Terre et verte cathédrale,
Ô notre Transylvanie,
Dont les monts sont la chorale,
Et moult langues nationales
Prient l’unique Dieu de vie!

Terre de la tolérance,
Ô notre Transylvanie,
Havre de toute croyance,
Liberté de ceux qui pensent:
La parole y trouve abri!

Terre du foyer modèle,
Ô notre Transylvanie,
Réjouis-toi, car tu es belle;
Tes enfants te sont fidèles,
Différents, mais très unis.

Pour l’éventualité de l’utilisation de ce chant à l’église (à l’instar des hymnes nationaux de la Hongrie, de l’Islande, anciennement de la Suisse etc.), j’ai également ajouté une doxologie:

Terre, loue Dieu, notre Père
Ô notre Transylvanie;
Loue Jésus, Dieu, notre frère;
Loue l’Esprit, Dieu débonnaire,
Dans les siècles infinis! Amen.

Trackback

no comment untill now

Sorry, comments closed.